Définition

En matière informatique, la virtualisation est l’action d’utiliser virtuellement plutôt que réellement quelque chose (un ordinateur, un serveur, un système d’exploitation).

Les 3 types principaux de Virtualisation

1)      Virtualisation logicielle : Elle consiste à créer, au sein d’une même machine, soit des environnements distincts de Bureaux Virtuels, d’Applications Virtuelles ou de Systèmes d’Exploitations Virtuels.
2)      Virtualisation matérielle : C’est la plus connue car son utilisation est la plus fréquente. Elle forme une couche d’abstraction matérielle entre la machine de base et l’hôte virtuel.
3)      Bureau virtuel : C’est la forme la plus aboutie de la virtualisation informatique, et elle repose sur le concept de l’environnement de travail, c’est-à-dire le bureau, auquel on accède au travers du réseau, généralement l’Internet. Outre les aspects de sécurité qui découlent de l’usage de ressources hébergées, c’est un moyen de connecter plusieurs environnements utilisateurs (bureaux) à une unique machine plus puissante.

Evolutions de la virtualisation

Née peu après les mainframes, la virtualisation avait alors pour objectif de créer de dupliquer des machines au sein d’un hôte unique dans un but économique.
 
Depuis l’avènement de la micro-informatique et des réseaux, la virtualisation a revêtu un aspect sécuritaire qui est la conséquence de la généralisation de l’hébergement distant (cloud computing).